bandage

bandage [ bɑ̃daʒ ] n. m.
• 1508; de bander
I
1Rare Action de bander, de fixer un pansement.
2Cour. Bandes de tissu ainsi appliquées. Bandage simple. 1. bande, écharpe, pansement. Bandage en T, croisé ( spica) . Bandage ouaté. Bandage herniaire. Faire refaire son bandage à l'hôpital.
3Techn. Bande de métal ou de caoutchouc qui entoure la jante d'une roue. Bandages métalliques des charrettes, des brouettes. Partie extérieure du pneumatique qui enveloppe la chambre à air.
IIAction de tendre, de bander. Le bandage d'un arc.

bandage nom masculin Action de tendre, de bander un ressort, un arc. Action d'assujettir ou d'entourer avec une bande : Procéder au bandage d'une plaie. Bande de tissu servant à maintenir un pansement, une partie du corps. Technique utilisée pour maintenir un pansement en place, pour exercer une compression ou pour immobiliser une partie du corps ou d'un membre. Partie extérieure du pneumatique qui enveloppe la chambre à air. Anneau d'acier rapporté sur le corps de la roue d'un véhicule ferroviaire et constituant la table de roulement et le boudin de la roue.

bandage
n. m.
d1./d Application d'un lien, d'une bande ou de tout autre appareil servant à maintenir un pansement ou une partie du corps lésée.
d2./d Cet appareil lui-même. épingler un bandage.
Spécial. Appareil servant à contenir les hernies ou les ptôses d'organes.
d3./d Bande de métal, de caoutchouc entourant la jante d'une roue, pour la tenir en place et la protéger. Bandage plein. Bandage pneumatique.

⇒BANDAGE, subst. masc.
I.— MÉDECINE
A.— [Correspond à bander A]. Action de disposer une bande textile pour maintenir un pansement ou comprimer une partie du corps, une blessure, etc.
P. anal. :
1. ... nous franchîmes l'enceinte du fort grâce au coupe-file du photographe; et le photographe prit des photos de tout le déroulement de la cérémonie, la lecture du verdict de mort, la dégradation du militaire, le tirage au sort du peloton, le chargement des armes, l'attachage du condamné au poteau planté dans un fossé, le bandage des yeux, tout cela photographié avec des éclairs au magnésium, ...
CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 163.
B.— P. méton. La bande dont on se sert :
2. Leur conduite m'a paru un peu mieux raisonnée dans le traitement des fractures; ils mettent les bouts des os fracturés en contact, et les y maintiennent par un bandage, en assujettissant le membre dans une écorce d'arbre qui l'emboîte par le moyen de lisières de peau : le malade garde le repos jusqu'à la parfaite consolidation des parties.
Voyage de La Pérouse, t. 4, 1797, p. 59.
3. Mes yeux s'habituent à la pénombre qui stagne dans la cave, et je discerne à peu près cette rangée de personnages dont des bandages et des emmaillotements tachent pâlement les têtes et les membres. Éclopés, balafrés, difformes — immobiles ou agités — cramponnés sur cette espèce de barque, ils figurent, clouée là, une collection disparate de souffrances et de misères.
BARBUSSE, Le Feu, 1916, p. 307.
SYNT. Bandage amovible, compressif, ouaté; bandage circulaire, étoilé; bandage en croix, en écharpe, en fronde, en T, en X; avoir la main immobilisée dans un bandage, la tête serrée dans des bandages; enlever, serrer un bandage; arracher ses bandages; faire, refaire un bandage à qqn.
En partic. Appareil utilisé pour contenir les hernies. Bandage herniaire.
P. anal., TECHNOL. Cercle de métal ou de caoutchouc dont on entoure le moyeu d'une roue :
4. Il n'est qu'un système pratique de bandages pour les roues de voitures mécaniques : c'est le pneumatique ou bandage à air comprimé.
H. DE GRAFFIGNY, Les Industries du Caoutchouc, 1928, p. 152.
SYNT. Bandage de roue; bandage métallique, pneumatique, tubulaire; le frottement, la rupture des bandages d'un wagon.
Rem. On rencontre dans la docum. le dér. bandagé, adj., technol. (1951, M. BAILLEUL, Notions de matériel roulant des ch. de fer, p. 12; suff. ). Protégé par un bandage. Roues bandagées.
II.— [Correspond à bander B]. Action de tendre avec effort. Le bandage d'un arc.
PRONONC. :[]. FÉR. 1768 note la 1re syll. longue et la 2e brève.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1508 bendaïge « pièce servant à bander une arbalète » (cité dans POPE d'apr. FEW t. 151, p. 114a); 1514 bendage « id. » (Invent., A. Vienne dans GDF. Compl.); 2. 1521 technol. bandage « bande de fer qui entoure une roue » (A. Gir., Not., Cochet, 104, 1 dans GDF. Compl. : 10 quintaulx de bandage de charrete); 1653 « ce qui sert à bander une plaie » (SAINT-AMANT, Moyse dans Œuvres, éd. Livet, t. 2, p. 188 : d'un lin dechiré Que de son chaste sein la vierge avoit tiré ... Faisant un cher bendage à l'endroit douloureux); 1671 en partic. méd. (POMEY, Le Dict. royal augmenté, Lyon, p. 90 : Bandage, contre les ruptures, les descentes de boiaux); 1751 fond. (Encyclop.).
Dér. de bander étymol. 1 et 2; suff. -age.
STAT. — Fréq. abs. littér. :103.
BBG. — DUCH. 1967, § 44.

bandage [bɑ̃daʒ] n. m.
ÉTYM. 1508, sens II; de bander, I.
———
I
1 (XVIIe). Action de bander (I.), fait de recouvrir d'une bande ou d'un bandeau.
0.1 (…) le photographe prit des photos de tout le déroulement de la cérémonie, la lecture du verdict de mort (…) l'attachage du condamné au poteau planté dans un fossé, le bandage des yeux (…)
B. Cendrars, Bourlinguer, p. 163.
Spécialt. Action de bander une partie du corps, d'appliquer méthodiquement des bandes ou autres pièces destinées à fixer un pansement, à maintenir un organe ( Appareil). || Le bandage de la tête d'un blessé.
2 L'ensemble des pièces ainsi appliquées. || L'application d'un bandage. || Enrouler, serrer, refaire, arracher, défaire un bandage. || Maintenir un emplâtre avec un bandage. || Bandage simple. Bande, écharpe, ligature, pansement. || Bandage compressif, contentif. || Bandage composé, en T, en fronde, en épi ( Spica). || Bandage formant coiffe ou bonnet. Capeline. || Bandage inamovible. || Bandage ouaté, plâtré. Cravate, drapeau, étrier, mentonnière, oreillette. || Bandages mécaniques. || Bandage herniaire. Brayer. || Bandage orthopédique. Orthopédie.
1 Il (l'enfant) est entouré de linges et de bandages de toute espèce (…)
Rousseau, Émile, 1.
2 Ses jambes ! Entières… Vivantes ? Des bandages les emmaillottent, et elles sont garrottées, des genoux aux chevilles, sur des éclisses arrachées sans doute à quelque ancienne caisse d'emballage (…)
Martin du Gard, les Thibault, t. VIII, p. 159.
tableau Lexique de la chirurgie.
3 (1521). Cercle métallique qui entoure la jante d'une roue. || Bandages d'une voiture hippomobile, des charrettes, des brouettes.
3 Bientôt, les ouvriers apportent dans de grandes pinces le premier bandage de fer qui est déposé sur la couronne ardente et ne tarde pas à rougir. On amène alors la grande roue en bois toute neuve.
P. J. Hélias, le Cheval d'orgueil, p. 231.
(1895). Bande de caoutchouc posée autour de la jante d'une roue. || Bandage de caoutchouc plein des premières automobiles.Par ext. Vx. || Bandage pneumatique. Pneumatique.Mod. Partie extérieure d'un pneumatique, qui entoure la chambre à air.
4 (…) la poussière du chemin présentait des marques de pneumatiques, à bandages antidérapants.
M. Leblanc, l'Aiguille creuse, p. 18.
———
II Rare. Action de tendre, de bander. || Le bandage d'un arc, d'une arbalète, d'un ressort.
DÉR. Bandagiste.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bandage — BANDAGE. s. m. Bande, lien qui sert à bander. Faire un bandage. Délier un bandage. f♛/b] Il se prend aussi pour La façon, la manière de bander quelque chose. Un des grands secrets de l art des Chirurgièns, c est le bandage.[b]Bandage, se dit… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Bandage — Sf fester Schnür bzw. Stützverband erw. fach. (18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. bandage, einer Ableitung von frz. bander verbinden , zu frz. bande Binde , das aus dem Germanischen stammt (binden). Die harten Bandagen sind die Vorläufer der… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Bandage — Band age (b[a^]nd [asl]j), n. [F. bandage, fr. bande. See {Band}.] 1. A fillet or strip of woven material, used in dressing and binding up wounds, etc. [1913 Webster] 2. Something resembling a bandage; that which is bound over or round something… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • bandage — Bandage. s. m. Façon & maniere de bander quelque chose. Un des grands secrets de l art des Chirurgiens, c est le bandage. Il se prend encore pour les bandes mesmes qui servent à bander, & plus particulierement pour un Brayer. Bandage, Se dit… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Bandage — Band age, v. t. [imp. & p. p. {Bandaged} (b[a^]nd [asl]jd); p. pr. & vb. n. {Bandaging} (b[a^]nd [asl]*j[i^]ng).] To bind, dress, or cover, with a bandage; as, to bandage the eyes. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • bandage — 1590s, from M.Fr. bandage (16c.), from O.Fr. bander to bind, from bande a strip (see BAND (Cf. band) (1)). As a verb from 1774. Related: Bandaged; bandaging …   Etymology dictionary

  • bandage — [n] covering for wound cast, compress, dressing, gauze, plaster; concept 311 bandage [v] cover a wound bind, dress, swathe, truss, wrap; concept 310 …   New thesaurus

  • bandage — ► NOUN ▪ a strip of material used to bind up a wound or to protect an injury. ► VERB ▪ bind with a bandage. ORIGIN French, from bande band …   English terms dictionary

  • bandage — [ban′dij] n. [Fr < bande, BAND1] a strip of cloth, esp. gauze, or other dressing used to bind or cover an injured part of the body vt. bandaged, bandaging to put a bandage on (an injured part or person) …   English World dictionary

  • Bandage — (fr., spr. Bandahsch, Chir.), 1) eine für einen chirurgischen Heilzweck bestimmte u. diesem angemessen eingerichtete Binde; 2) der ganze Apparat, der zu einem chirurgischen Verbande dient, Bandagenlehre, so v.w. Verbandlehre, s. Verband,… …   Pierer's Universal-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.